Les 10 commandements de l’aménagement maison

278
Crédit photo : @romainvananas

Lorsque vous vous lancez dans l’aménagement de votre véhicule, vous devez bien avoir à l’esprit que la tâche n’est pas facile. C’est un long chemin qui peut parfois être semé d’embûches. Pour éviter que ce chantier, supposé être agréable, ne se transforme en un véritable enfer, nous avons listé ici les dix commandements à respecter.

Tu listeras tes besoins
La première chose à faire lors de l’aménagement d’un véhicule est de lister toutes vos envies et vos besoins sur une feuille. Ensuite, il convient de dégrossir vos idées, et de faire le tri entre les choses réalisables et celles qui le sont beaucoup moins. Dans un second temps, il faut se poser les bonnes questions concernant l’équipement. Pour la partie repas, passage obligé par une kitchenette complète, ou un réchaud d’appoint peut-il suffire ? Un toit relevable est-il vraiment indispensable ? Faut-il obligatoirement installer un système de chauffage ? Quid des WC et de la douche ? Combien de couchages ? Ai-je besoin de panneaux solaires ? Autant de questions qui méritent beaucoup de réflexion et qui peuvent jouer sur le type de véhicule à acheter. Dans ce genre de situation, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Chaque choix est purement personnel et dépend énormément de votre vision du voyage en van. En fonction de ce que vous déciderez, l’aménagement du véhicule sera complètement différent et l’espace de vie disponible à bord plus ou moins important. C’est seulement après ces premières étapes très importantes que vous pourrez vous projeter sur les plans de l’aménagement. Là encore, il s’agit d’un passage à ne pas prendre à la légère. Comme pour la construction d’une maison, il fait office de feuille de route des travaux. Il doit prendre en compte les mesures exactes de l’intérieur du véhicule, mais aussi de votre future installation. Bien souvent, une erreur de quelques centimètres peut avoir beaucoup de répercussions sur l’aménagement.

Tu n’achèteras pas ton véhicule sur un coup de tête
Un peu comme pour l’achat d’un logement, nous vous conseillons de voir d’aller voir plusieurs véhicules avant de vous décider. Cela permet d’avoir une meilleure vision du marché, et de comparer le prix de différents modèles. Que vous ayez jeté votre dévolu sur un van ou un fourgon, faites attention au coup de cœur. Ce n’est pas parce que le véhicule vous plaît esthétiquement qu’il faut mettre tout le reste de côté, et faire l’impasse sur la partie mécanique par exemple. Il ne faut pas hésiter à inspecter en profondeur le véhicule, et à le tester sur la route. Si le vendeur est réticent, c’est bien souvent qu’il y a un problème quelque part. En cas de petits pépins mécaniques, ne sous-estimez pas le coût des réparations. Cela peut faire exploser votre budget. De même, il est important de bien réfléchir à vos besoins avant de vous lancer. Si par exemple, vous avez envie d’aller en dehors des sentiers battus et d’explorer des zones reculées, il faudra plutôt vous tourner vers un véhicule équipé d’une transmission intégrale. C’est à ce genre de détails qu’il faut penser en amont de l’achat du véhicule.

Tu te fixeras un budget
Entre l’achat du véhicule, l’électricité, les meubles, la cuisine, le couchage… La facture de l’aménagement de votre véhicule peut très vite grimper. La meilleure façon de ne pas dépenser trop d’argent est d’établir un budget dès le départ, et d’essayer de s’y tenir au maximum. Il est donc important d’avoir une idée précise du coût de chaque étape de l’aménagement, et de chiffrer toutes les dépenses le plus tôt possible. Vous pouvez par exemple saisir tous vos achats dans un tableau, et vous fixer une limite à ne pas dépasser pour chaque pôle de votre aménagement. Dans votre budget, pensez à prévoir une enveloppe plus ou moins importante pour les frais annexes, mais aussi pour tous les imprévus. Malheureusement, parfois ils peuvent être nombreux. Vous pouvez également allouer une petite somme pour les achats plaisirs, afin d’éviter d’être trop frustré pendant toute la durée des travaux. Difficile d’indiquer un budget précis pour un aménagement complet. Chaque installation ayant ses propres spécificités et donc un coût différent. Il faut toutefois compter une enveloppe minimale de 10 000 euros tout compris pour avoir un véhicule confortable.

Tu ne feras pas l’impasse sur l’isolation
Mis de côté par certains, l’isolation est pourtant l’un des éléments clés d’un aménagement réussi. Que vous souhaitiez partir uniquement l’été ou toute l’année, il est indispensable que votre véhicule soit parfaitement isolé. Cela apporte un confort indéniable au quotidien, et ce à n’importe quelle saison. C’est évidemment important l’hiver afin d’éviter de transformer votre fourgon en véritable congélateur. Mais, ça l’est tout autant l’été ! Une bonne isolation permet de garder votre habitacle au frais lorsque la température monte. Dans certaines zones, comme la montagne, il peut faire chaud la journée et très froid en pleine nuit, d’où l’intérêt d’avoir une bonne isolation. De plus, cela vous permet de diminuer votre consommation de chauffage. Pour réduire au maximum les risques de pont thermique, il faut isoler toutes les zones du véhicule et ne laisser aucune zone de tôle à nu. Lors de la pose de l’isolant, il ne faut surtout pas oublier le plancher, l’une des zones les plus sensibles en matière de déperdition de chaleur. Enfin, vous devrez choisir la matière isolante qui convient le mieux à votre installation et à vos besoins. Entre le liège, les fibres de bois en panneaux, la laine de mouton et le Biofib’trio (mélange de chanvre, coton et lin), le choix est assez large. Chaque matière ayant ses avantages et ses inconvénients, il faut étudier chaque solution pour trouver le bon compromis.

Tu iras voir un professionnel en cas de besoin
Lors de l’aménagement de votre véhicule, il peut vous arriver d’être coincé sur une ou plusieurs étapes bien précises. Les tutos sur YouTube peuvent parfois vous sauver la mise pour débloquer une situation. Toutefois, dans certains cas, il est préférable de ne pas tenter le diable. Lorsque vous n’avez pas les compétences, plutôt que de tâtonner et de faire n’importe quoi, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Quitte à payer un peu plus cher, vous êtes certains que le travail sera fait dans les règles de l’art. Cela vous évitera bien des tracas, et surtout de mettre en l’air des heures de travail. Naturellement, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises sur le plan financier, pensez à faire plusieurs devis auprès de différents spécialistes. Par ailleurs, si vous vous rendez compte que vous avez fait une erreur, il est toujours temps d’aller voir un spécialiste pour la faire réparer. « De temps en temps, cela m’arrive de dépanner des personnes qui ont mal fait une installation sur leur véhicule et de rattraper leurs erreurs. Mieux vaut s’en rendre compte le plus tôt possible » explique Guillaume Labasque, gérant de Ouest Loc Campervan spécialisé dans l’aménagement de van. Là encore, cela évite d’engendrer trop de frais supplémentaire.

Tu feras les choses étape par étape
L’autre règle d’or qui concerne l’avancée de l’aménagement, c’est de faire les travaux étape par étape, et surtout dans un certain ordre. Par exemple, vous devez bien penser à faire l’électricité en amont, et de vérifier le bon fonctionnement avant de tout fermer. Cela vous évitera de tout démonter par la suite en cas de problème. Il faut donc bien penser à son installation électrique avant de lancer les grandes manœuvres. De même, il est conseillé de terminer entièrement un chantier avant d’enclencher le suivant. Chaque chose en son temps. Indéniablement, cela réduit le risque d’éparpillement. Lorsque plusieurs petits « chantiers » sont réalisés simultanément, vous avez l’impression que rien n’avance. Cela peut être une source de démotivation.

Tu penseras à la revente
Avant même de commencer l’aménagement de votre véhicule, vous devez bien avoir à l’esprit qu’un jour où l’autre, vous allez vouloir vous en séparer et donc le revendre. Il faut donc bien penser son projet et éviter au maximum les installations trop farfelues. Bien entendu, chacun fixe ses limites là où il le souhaite. Toutefois, sur certains points, comme la peinture intérieure, la couleur des meubles ou le choix des matériaux, il est conseillé de faire dans le classique. Sauf exception, plus votre aménagement sera extravagant, et plus vous aurez du mal à vendre votre véhicule.

Tu réfléchiras au stationnement de ton véhicule durant les travaux
Durant toute la durée de l’aménagement de votre véhicule, il est important d’avoir un lieu sûr et abrité pour stationner votre véhicule. Ainsi, vous limiterez grandement le risque de vol, et cela facilitera les travaux. Quelle que soit la saison, il est toujours plus facile de bricoler au sec et à l’abri des possibles intempéries. Difficile de trouver la motivation sous la pluie et/ou dans le froid. Autre élément à prendre en compte, le stockage de vos outils et du matériel nécessaire à l’aménagement. En toute logique, plus l’espace est grand, et plus il sera facile de travailler. Dans un monde idéal, évitez de trouver un lieu trop éloigné de votre domicile. Si la distance est trop importante, cela peut être un facteur de démotivation. Surtout si vous comptez y passer une bonne partie de vos soirées et et/ou week-ends.

Tu éviteras de prévoir un planning trop serré
Au moment de vous lancer dans l’aménagement de votre véhicule, il est préférable de ne pas être trop pressé et de voir large au niveau du timing. Entre l’acquisition du véhicule, le délai de livraison de certaines pièces, ou encore les difficultés rencontrées lors de certaines étapes complexes, bien souvent la durée des travaux est plus longue que prévu. Pour ne pas faire les choses dans la précipitation, il est conseillé de prévoir entre 6 et 12 mois pour l’aménagement complet d’un véhicule. Bien entendu, cela dépend énormément du temps que vous y consacrez et de la complexité de l’aménagement. Par ailleurs, rien que l’homologation du van/fourgon peut prendre plusieurs mois. « En tant que professionnel, généralement j’ai un rendez-vous sous 14 jours. Pour les particuliers, l’attente est beaucoup plus longue. Il faut parfois patienter 3 mois », indique Guillaume Labasque. Avant de rajouter : « Pour un véhicule à aménager de fond en comble, ce n’est pas la peine de s’y mettre en mai pour partir au mois d’août. » Vous l’aurez compris, mieux vaut avoir du temps devant soi lorsque l’on se lance dans l’aménagement de son véhicule.

Tu utiliseras les bons outils
Comme le dit le proverbe : « Les bons outils font les bons ouvriers. » Quels que soient les travaux à réaliser sur votre véhicule, il est primordial d’avoir des outils de qualité à disposition. Il ne faut pas hésiter à investir dans du bon matériel. Le constat est identique concernant les fournitures. Avec des outils adaptés, vous vous faciliterez grandement la tâche, surtout lors d’opérations complexes. Évidemment, la facture peut rapidement devenir salée. La location peut vous permettre de réduire les frais. Il est souvent préférable de louer un outil qui va parfaitement fonctionner, plutôt que d’acheter du premier prix de piètre qualité. Il existe d’ailleurs des plateformes de location entre particuliers. Cela peut être intéressant de jeter un coup d’œil si besoin. Bien sûr, vous pouvez également demander autour de vous, à vos amis ou voisins s’ils ne peuvent pas vous prêter leurs outils.

Le conseil du vanlifer
Vincent 46 ans (Grenoble)

« Si vous comptez faire homologuer votre véhicule en VASP, il est très important de prendre en compte les différentes contraintes et obligations en amont de l’aménagement. Lors des travaux d’aménagement de mon Renault Trafic, je me suis rendu compte en toute fin d’aménagement que j’avais oublié de prendre en compte les aérations. Rien de bien méchant, mais ce genre de petits détails peut vous coûter cher. »

Pour plus d’infos sur l’aménagement de votre véhicule, achetez notre numéro spécial : Aménagez votre van/fourgon en 20 étapes.