Hobby Beachy Van 540 : ambiance cocooning

661

Avec le Beachy Van 540, Hobby propose un fourgon très original, qui se distingue par un agencement inédit privilégiant l’espace de vie à bord. Ainsi, l’aménageur a fait l’impasse sur la salle d’eau, et en partie sur la cuisine. Au final, le concept du Beachy Van est à la fois génial, intrigant mais pas forcément destiné à tout le monde.

Open space
Habitué à proposer des fourgons très conventionnels, l’aménageur allemand a changé son fusil d’épaule avec le Beachy Van, basé sur le Citroën Jumper. Ce modèle va clairement à l’inverse de ce que l’on a l’habitude de voir sur le marché… De l’extérieur, il ressemble à n’importe quel fourgon. À l’intérieur en revanche… On retrouve en effet un habitacle unique en son genre, dépourvu de cloisonnement. De quoi offrir un espace de vie conséquent malgré le gabarit réduit du fourgon (5,40 m). Pour réussir ce tour de force, Hobby a fait le pari de retirer la salle d’eau et le couchage en partie arrière. Pas de douche donc, mais un WC portable de type Porta Potti caché dans un caisson. À l’arrière, le lit a été remplacé par deux banquettes qui se font face, séparées par une table. Un agencement qui permet de profiter d’un salon conséquent. Toutefois, les deux banquettes peuvent se rabattre et former un lit double d’appoint. La chambre a été déplacée dans un toit relevable intégrant un beau couchage pour deux personnes. De son côté, la cuisine a été réduite au strict minimum. Ici pas de véritable bloc-cuisine tout équipé, mais plutôt une kitchenette d’appoint, disposant tout de même d’un évier, d’un petit réfrigérateur, d’un petit réchaud portable et d’un plan de travail réduit. Une cuisine minimaliste qui permet, là encore, d’offrir davantage de place. Toujours avec l’idée de proposer un fourgon différent de ce que l’on a l’habitude de voir, Hobby a supprimé toutes les portes des placards hauts. Ainsi, les meubles ressemblent davantage à des étagères. Les parois du Beachy Van sont habillées par endroit avec une sorte de moquette murale qui accentue encore un peu plus l’esprit cocooning du fourgon.

Une belle modularité
En dépit de son côté cool, le fourgon joue tout de même la carte de la modularité. À l’avant, juste derrière le siège conducteur, la banquette laisse place à un siège individuel amovible monté sur rails. Une seconde rangée de rails permet d’installer deux autres sièges, portant à cinq le nombre total de places assises. La présence d’un toit relevable et la transformation des banquettes à l’arrière du fourgon offrent aussi de belles possibilités d’accueil pour la nuit. Hobby compte commercialiser le Beachy Van dans les prochains mois en l’état, ou presque. Pour l’heure aucun prix n’a été communiqué. Avec l’absence de douche et d’une véritable cuisine, le Beachy Van devrait se destiner en priorité aux baroudeurs et à ceux qui cherchent un fourgon original.
Informations : Hobby

Article précédentCinq minutes avec Chloé Guilfoyle, co-fondatrice de Spot On Travel
Article suivantSoliroots : Un site solidaire pour profiter de la vanlife