5 minutes avec Philippe Colas, organisateur du Breizh Vanlife Festival

213

La première édition du Breizh Vanlife Festival à Saint-Malo vient de se terminer. Pour Philippe Colas, l’heureux organisateur de cet événement, l’heure est au bilan. Après un week-end caniculaire, il nous livre ses premières impressions.

Avant de parler de cette première édition, évoquons sa genèse. Comment vous est venue l’idée de cet événement ?
Je suis vanlifeur. J’ai un van que j’ai aménagé moi-même, avec lequel je voyage. D’un autre côté, je suis organisateur d’événements. Il était évident qu’à un moment ou un autre, ces deux activités allaient se retrouver. J’y pense depuis 3 ou 4 ans, mais j’ai été obligé d’attendre, à cause du Covid, avant de me lancer.

Pourquoi avoir choisi le site du camping d’Aleth à Saint-Malo ?
Je suis Malouin, et je suis né dans un terrain de camping. Je connais très bien ce milieu et cela fait 43 ans que je côtoie des utilisateurs de camping-car, de van et fourgon. Et puis le site est très beau.

Le festival a commencé sous la canicule et a essuyé une tempête à partir du samedi soir. Comment avez-vous géré ce climat changeant ?
Le dimanche, nous avons reporté l’ouverture de 10h à 13h, car la météo annonçait une amélioration pour l’après-midi. Le temps s’est dégagé à partir de midi et nous avons de nouveau eu une belle affluence pour la fin de l’événement.

Quel bilan tirez-vous de cette première édition ?
Très positif et encourageant. Nous avons eu 26 exposants et 150 véhicules venant de 4 pays : France, Belgique, Suisse et Angleterre. Au niveau des visiteurs, nous avons eu 3000 pré-réservations pour le week-end. Les retours de tout le monde ont été très positifs. Nous avons reçu beaucoup de messages de remerciement. Ça fait plaisir et cela nous encourage à recommencer.

Malgré la satisfaction générale, voyez-vous des points à améliorer ?
Oui bien sûr, notamment sur les points que nous ne gérions pas en direct, comme la restauration et le bar par exemple. 

On se donne donc rendez-vous en juin l’année prochaine ?
Absolument. On ne sait pas encore à quelle date exactement, mais cela sera peut-être plus tôt dans le mois pour éviter la proximité d’autres événements comme la Fête des Pères ou la Fête de la Musique. Je voudrais en profiter pour remercier tous les gens qui ont participé à l’organisation, le camping, notre partenaire H2R Equipements, les exposants, les bénévoles, les visiteurs et tous ceux qui nous ont aidés en parlant de nous. 

Article précédent10 astuces pour réduire sa consommation d’essence
Article suivantLa France en van, suivez le guide…