10 astuces pour réduire sa consommation d’essence

192

Ces derniers mois, le prix de l’essence a bondi pour atteindre des records historiques : plus de 2 euros le litre malgré le coup de pouce de l’État. Cela pèse forcément sur le budget au moment de prendre la route avec votre van… Voici quelques conseils à suivre pour limiter votre consommation d’essence au quotidien.

L’éco-conduite
Sur la route, en adoptant certaines attitudes, vous allez pouvoir réduire votre consommation d’essence de manière plus ou moins importante. Tout d’abord, il faut éviter au maximum de rouler en surrégime, et ne pas hésiter à passer le rapport supérieur. De même, essayez de rétrograder le plus tard possible. Vous avez la possibilité de suivre les indications de votre véhicule concernant le passage de vitesse au niveau du tableau de bord. Sur les modèles récents de Fiat Ducato, la mention Shift, avec une flèche vers le haut ou vers le bas, vous signifie à quel moment changer de rapport. À titre indicatif, la plage idéale d’utilisation du moteur se trouve en 1 800 et 2 500 tr/min.

Réduire sa vitesse
Sur l’autoroute, le fait de réduire sa vitesse de 10 km/h permet en moyenne d’économiser environ un litre d’essence tous les 100 km. Sur un itinéraire d’environ 500 km, cela représente tout de même 5 litres, soit plus de 10 euros. Le gain financier n’est pas anecdotique, loin de là. Cela vaut également pour les trajets sur voie rapide, même si la baisse de consommation d’essence est un peu plus marginale. Pour information, en roulant à 120 km/h au lieu de 130 km/h, vous ne perdez que 4 minutes par tranche de 100 km.

Baisser le chauffage
Le chauffage stationnaire de nombreux véhicules de loisirs est alimenté au diesel. Réduire la température du chauffage à bord peut être une solution pour éviter de consommer trop d’essence à l’étape. Bien entendu, il n’est pas question de couper complètement le chauffage, surtout en plein hiver, mais plutôt de baisser légèrement la température de 0,5 ou 1 degré. Une diminution plutôt légère qui se ressent finalement assez peu au quotidien. Vous avez également la possibilité de programmer votre chauffage de telle sorte qu’il arrête de fonctionner la nuit lorsque vous dormez.

Éviter les déplacements courts
Sans vous en rendre compte, c’est souvent sur les petits déplacements que vous consommez le plus d’essence. Lorsque vous êtes à l’étape, essayez au maximum de ne plus utiliser votre van ou fourgon et de vous déplacer à pied, en trottinette ou à vélo. Un déplacement de 3 km à vélo prend en moyenne 12 minutes. Les économies d’essence sont bien réelles, surtout sur le long terme. C’est d’autant plus vrai que la consommation d’essence est nettement plus importante lors de trajets en ville entre les bouchons, les feux tricolores et les stops.

Surveiller la pression des pneus
Seul point de contact avec la route, les pneus sont un élément essentiel de votre van ou fourgon. Logiquement, il faut penser à surveiller régulièrement leur pression. En roulant avec un ou plusieurs pneu(s) sous-gonflé(s), l’influence sur la consommation de carburant est réelle. Tout dépend ensuite du manufacturier, du type de pneumatique et du manque de pression, mais votre consommation de carburant peut augmenter de 10 %.

Adopter une conduite souple
Au volant, adoptez une conduite fluide, en anticipant au maximum le comportement des autres automobilistes. Ainsi, vous allez réduire les freinages et accélérations intempestifs. Optez pour des démarrages en douceur, évitez le plus possible les accélérations brusques et coupez le moteur à chaque arrêt supérieur à deux minutes. Si votre véhicule est équipé d’un Start and Stop, n’hésitez pas à l’activer. Vous économiserez un peu d’essence à l’arrêt, notamment en ville.

Surveiller le GPS de près
Avec le temps, les systèmes de navigation sont devenus indispensables. Toutefois, ils ont la fâcheuse habitude de rallonger certains trajets de plusieurs kilomètres. En effet, pour vous éviter un bouchon ou de simples ralentissements, les GPS n’hésitent pas à vous faire faire un détour plus ou moins important. Dans certains cas, l’itinéraire proposé n’est pas forcément intéressant. Est-ce vraiment rentable d’effectuer 15 kilomètres de plus pour gagner 3 minutes sur un trajet ? Au moment de partir, pensez à bien comparer les itinéraires proposés par votre système de navigation pour éviter ce genre de problème.

Limiter l’utilisation de la climatisation
Que ce soit en été ou plein hiver, la climatisation apporte un véritable confort dans la cabine, que ce soit pour réduire ou augmenter la température. Malheureusement, son utilisation est synonyme de surconsommation d’essence, de l’ordre de 5 à 8 %. Pour économiser du carburant au quotidien, il est donc préférable d’utiliser la climatisation uniquement lorsque cela est vraiment indispensable.

Ne pas abuser du régulateur de vitesse
Lors de longs trajets sur l’autoroute, l’utilisation du régulateur de vitesse est très appréciable en offrant un certain confort de conduite. De plus, il permet de réduire les accélérations abusives en gardant une vitesse constante. Néanmoins, pour éviter une surconsommation d’essence, il faut savoir l’utiliser à bon escient. Par exemple, pensez à le désactiver en montée. En côte, le régulateur a tendance à accélérer fortement pour compenser la perte de vitesse causée par le dénivelé pour revenir à la vitesse enregistrée. En descente, c’est le contraire. Il va ralentir et ne pas profiter de l’élan pour prendre un peu de vitesse. Il est donc conseillé de désactiver le régulateur de vitesse, aussi bien en montée qu’en descente.

Choisir les bons pneus
Certains pneus sont plus efficaces que d’autres et permettent de consommer un peu moins d’essence. Il s’agit de pneus « verts » que l’on retrouve aujourd’hui dans les gammes de tous les manufacturiers. D’ailleurs, depuis mai 2021, ils sont facilement reconnaissables grâce à la mise en place de l’indice d’efficacité énergétique allant de A à G. D’une classe à l’autre, on note une différente d’environ 0,1 litre par tranche de 100 km parcourus. Comme souvent, c’est sur le long terme que le gain financier est vraiment visible. Il est donc important de faire le bon choix au moment de changer les pneus de votre véhicule.

Article précédentUn Van aux enchères pour l’Ukraine
Article suivant5 minutes avec Philippe Colas, organisateur du Breizh Vanlife Festival