Essai Volkswagen Transporter T6 California Océan

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Dès le premier regard, ce qui frappe sur ce California c’est sa sobriété. En effet, mis à part quelques détails comme le store extérieur ou le logo « Ocean », rien ne le différencie de son cousin utilitaire : le Transporter. En tout cas, cette sobriété lui confère une certaine classe tout en gardant ce côté « passe partout ». À noter que sur cette version d’essai, nous avions droit à l’option feux à LED (diurnes et nocturnes) facturée 1500 euros mais qui lui donne un look hyper moderne. Concernant son gabarit, il est très compact et sa longueur de 4,90 m le place au niveau d’une grosse berline, un atout… de taille !!! Notre modèle arbore un gris métallisé très classe mais qui, à notre goût, manque un peu de « fun » pour ce genre de véhicule, qui s’adresse en premier lieu à une clientèle plutôt jeune.

FICHE TECHNIQUE VOLKSWAGEN TRANSPORTER T6 CALIFORNIA OCEAN

LES PRIX – LES VERSION DU VOLKSWAGEN TRANSPORTER T6 CALIFORNIA OCEAN

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Accessoires extérieurs

Au niveau des accessoires extérieurs, on notera la douchette à l’arrière qui permet quand il fait chaud et après une session de plage par exemple, de se rincer à l’eau claire, abrité par la porte arrière du véhicule. Cette douchette se range facilement dans un logement prévu à cet effet, accessible depuis le coffre. Dans l’absolu, elle pourrait servir de douche, mais le manque d’intimité est tout de même un problème.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

On trouve également le bouchon de remplissage des eaux propres sur le côté gauche du véhicule, ainsi que les bouchons de remplissage du carburant et de l’AdBlue, un liquide qui dépollue les gaz d’échappement des moteurs Diesel en transformant les fameux NOx, gaz à effet de serre nocifs, en dérivés d’azote inoffensifs et en vapeur d’eau. En revanche, on note l’absence de tout rangement à l’extérieur (pas de soute), ce qui n’est pas étonnant vu le petit gabarit du California.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Autre détail, il n’y a pas de système sous le châssis qui permettrait de vidanger les eaux usées, l’opération se faisant de l’intérieur via un robinet placé dans le meuble sous l’évier. Cela évite de se faire un tour de rein ou de se rouler dans la boue pour éliminer les eaux noires, bien vu !

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Conduite

Dès l’installation au poste de pilotage, on retrouve tous les codes stylistiques de la marque, l’instrumentation et le tableau de bord étant repris aux standards de VW. Le volant est de la même taille que celui d’une berline et seule la position de conduite trahira le fait que l’on est dans un fourgon. Les multiples réglages des sièges et du volant permettent de trouver une position de conduite parfaite pour un fourgon.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

À noter que chaque siège dispose de 2 accoudoirs, ce qui est agréable lors des longs trajets. Modernité oblige, on trouve toutes les aides actuelles à la conduite, comme l’allumage automatique des feux, un détecteur de pluie pour activer les essuie-glaces, le régulateur de vitesse, l’ABS, l’anti patinage, le rétro électro-chromatique…

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Un bel écran reprend la gestion du GPS, de la radio et du téléphone. À son bord, on se sent plus dans une belle berline que dans un fourgon et ça, c’est très agréable ! Concernant la qualité perçue des matériaux utilisés pour la planche de bord et les tissus d’habillage, encore une fois, on est dans les standards de la marque allemande : sobre et classe. Tout est assemblé au millimètre et aucun plastique dur de mauvaise facture ne vient gâcher l’environnement. De même pour les sièges, les matières sont sobres, mais très agréables au toucher.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

La manipulation des instruments se fait naturellement et on ressent au toucher la bonne qualité des matériaux employés. Au premier tour de clef, ce qui frappe, c’est le silence, relatif, pour un véhicule de ce genre. L’impression est confirmée dès les premiers tours de roue. Aucun bruit d’air ne vient perturber votre trajet, malgré le store extérieur qui pourrait générer une traînée parasite.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

La motorisation permet largement de circuler comme avec n’importe quelle voiture, en offrant même des accélérations franches et sans à-coups. Les dépassements se font en toute sécurité grâce à la puissance disponible, et ce, dès les bas régimes. On se sent réellement plus proche d’une voiture que d’un fourgon (capable tout de même d’approcher les 180 km/h en pointe) !

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Les manœuvres se font très simplement grâce au bon champ de vision et aux nombreuses vitres latérales et arrière. Aidé par la caméra de recul ou les capteurs de rapprochement avant et arrière, on se surprend même à faire des créneaux en toute simplicité, en plein centre ville. Lors de notre essai, et en conduisant le California comme une voiture, on note une moyenne de 8,6 l… En jouant un peu moins avec son pied droit, la consommation peut largement descendre sous les 8 l, une belle prouesse au vu de ses 150 ch.

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Intérieur

Les meubles, le plancher, les sièges sont dans des nuances de gris une fois de plus très classes et sobres mais qui, à notre goût, manquent un peu d’originalité pour ce genre de véhicule. On s’interroge également sur le fait que cette couleur très claire soit sensible aux salissures et autres traces.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

La banquette arrière est dans la même livrée et les mêmes matériaux que les 2 sièges avant. Concernant les placards, meubles, et autres placages, à la vue et au toucher, la qualité perçue est au rendez-vous, donnant une solide impression de bois massif. À la manipulation, on déchante un peu, leur légèreté trahit un sentiment de fragilité.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

À voir sur la durée, mais nous émettons quelques réserves sur la longévité des portes et autres rideaux coulissants.  Enfin, le plancher de notre modèle d’essai est dans un matériau type plastique gris, assez salissant mais très facile d’entretien.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Équipements

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Au niveau des éléments fournis, on trouve un frigo d’une capacité correcte de 42 litres, facile d’accès et très pratique, puisqu’il est divisé en 2 bacs.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

À côté de ce dernier, on a les 2 feux de la plaque de cuisson au gaz, avec allumage automatique. Le large espace entre les 2 feux permet largement de cuisiner avec 2 casseroles en même temps, ce qui n’est pas toujours le cas.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

L’ouverture du gaz se fait grâce à une manette située juste en dessous de la plaque, dans le placard sous l’évier, très simple à manipuler et très accessible. La bouteille de 2,75 kg se situe d’ailleurs aussi dans le meuble sous l’évier, et est également facile d’accès et de manipulation.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

La table de cuisine coulisse sur un rail et s’installe en 2 secondes. Une fois rangée, elle ne prend absolument aucune place. C’est bien pensé. Au niveau des rangements, sont dissimulés ici et là de nombreux placards, tiroirs et cavités qui permettent largement de trouver un emplacement à tous vos objets. De plus, quelle que soit la configuration, route, repas ou nuit, le coffre reste disponible avec un volume très conséquent. Chaque vitre dispose de son propre store intégré, ce qui permet un gain de place non négligeable (plus besoin de stocker les stores dans un tiroir).

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Seuls ceux des vitres arrière ne sont pas intégrés, il sont rangés dans le grand compartiment sous la banquette.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Autre élément très bien pensé, on trouve une table de bonne facture, pour 4 personnes, dissimulée dans la porte latérale, donc ne prenant absolument pas de place, et qui permet de prendre ses repas dehors, sous le store extérieur par exemple. D’ailleurs, 2 fauteuils pliants sont également rangés dans le pavillon du coffre arrière, très faciles d’accès et très confortables. Bien vu !

 

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Vie à bord

Le remplissage de l’eau propre se fait de l’extérieur de manière classique et la vidange des eaux usées est réalisée via un levier situé dans le meuble sous l’évier. 30 l d’eau propre permettent de tenir quelques jours selon la consommation et l’utilisation que vous en faites, ce qui est en adéquation avec l’utilisation de cette catégorie de véhicule de loisirs.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Les batteries permettent également de tenir quelques jours en complète autonomie, à partir du moment où on fait attention à sa consommation. Le chauffage, que l’on commande depuis un petit module placé au niveau du plafonnier, monte très vite en température et malgré des températures quasi négatives lors de notre essai, il n’aura fallu que quelques minutes pour atteindre 20° dans la cellule, et ce dans un parfait silence.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

De nombreuses prises sont disséminées ici et là dans l’habitacle et la cellule (220 V, 12 V, allume-cigare), tout a été pensé pour l’utilisateur moderne. L’ouverture des vitres se fait en coulissant, de manière latérale, leur manipulation est très simple. Une moustiquaire est par ailleurs disponible dans le compartiment sous la banquette. Si nous avons été conquis par l’agrément de conduite de ce California, qu’en est-il du confort des passagers arrière ?

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

L’espace libre entre la banquette et les sièges avant permet largement d’allonger ses jambes et de se mettre à l’aise. On se sent comme dans une immense limousine. Si on veut être plus proche de ses amis à l’avant, c’est possible, en avançant très simplement la banquette. Seul bémol, le manque de maintien latéral qui oblige les passagers à se tenir dans les virages un peu rapides s’ils ne veulent pas finir la tête dans l’évier.

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Configuration repas

La transformation en configuration « repas » se fait, pour la partie arrière en quelques secondes. Il suffit de faire coulisser la table et de la relever, puis de positionner le pied. En revanche, pour retourner les sièges avant, c’est une autre histoire. En effet, impossible d’effectuer cette opération sans ouvrir les portes !

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Ce qui n’est pas le plus pratique, surtout quand il pleut ! De plus, la manipulation n’est vraiment pas aisée, une manette, se trouvant à l’avant, fait coulisser le siège, et une autre, à l’arrière, le fait pivoter. Il faut avancer le siège, le faire pivoter, le reculer, le refaire pivoter…  Bref, une fois que l’on a effectué l’opération plusieurs fois, on se rend compte que ce n’est pas si compliqué mais cela demande une certaine coordination.

Une fois donc les sièges avant retournés et la banquette avancée, la table mise en place, on se retrouve correctement installé pour manger à 4 sur cette petite table, qui aurait gagné à avoir une dizaine de centimètres de plus en longueur pour offrir un maximum de confort. Le passager qui prendra place sur la banquette, à côté des plaques de cuisson aura la plus mauvaise place, car son coude arrive très près des plaques et attention aux risques de brûlures.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Si on se serre un peu, on arrivera à retrouver une position plus sécurisante. Afin de pouvoir se tenir debout dans la cellule, le toit peut se relever (comme pour la configuration « nuit ») et un vérin permet de soulever très facilement le lit du haut. Dans cette configuration, les passagers peuvent se tenir debout sans risque de se cogner au toit. De plus, cela donne une impression d’espace très agréable.

 

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Transformation repas /nuit

Pour le lit 2 places placé en bas, il suffit de repasser en position « route » en faisant coulisser la table (très facilement). On avance la banquette arrière au maximum, on rabat les appuie-têtes, et on tire sur la languette située entre les ceintures de sécurité. Le dossier de la banquette s’incline, et il suffit juste de déplier le matelas (qui était dissimulé derrière la banquette arrière) pour découvrir un lit pouvant accueillir 2 personnes.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

La manipulation complète prend moins de 2 minutes ! Ensuite, il ne reste plus qu’à installer les draps ou opter pour des sacs de couchage souvent plus pratiques ! Détail important, lorsque le lit est fait, il reste tout de même de la place entre ce dernier et les sièges avant pour que les passagers se déshabillent.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Si l’on voyage à 4, cela devient bien sûr beaucoup plus compliqué et il faudra acquérir une certaine gymnastique pour ne pas se marcher dessus. Pour l’ « étage », c’est encore plus simple, il suffit d’actionner la commande électrique d’ouverture du toit en appuyant sur le bouton situé sur la console, au niveau du rétroviseur intérieur. En une poignée de secondes, le toit se relève et laisse place à un lit de 2 personnes de très bonnes dimensions.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Là encore, vous n’avez plus qu’à vous glisser dans votre sac de couchage, si toutefois vous avez réussi à accéder à l’étage car c’est là que le bât blesse. En effet, si vous êtes jeune et sportif, aucun problème pour vous hisser en haut, il « suffit » de prendre appui sur l’un des sièges avant pour s’en servir comme d’une grande marche. Si vous êtes un peu moins souple ou moins habile, oubliez tout simplement le lit à l’étage !!!!

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Configuration nuit

Une fois les lits installés, la fermeture des stores se fait très simplement puisqu’ils sont intégrés à chaque vitre. L’occultation de la lumière est quasi parfaite même s’il reste quelques ouvertures ici et là. Pour les vitres latérales avant, il faut sortir les rideaux d’occultation du compartiment situé sous la banquette et les installer, mais là-encore, sans aucune difficulté. La qualité des matelas et du sommier à lattes offre un confort tout à fait satisfaisant pour quelques nuits.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean
À l’étage, on se retrouve finalement sous une toile de tente, ce qui procure une sensation assez sympathique car on entend parfaitement tous les bruits de dehors, on ne peut pas être plus près de la nature ! Revers de la médaille, il ne faut pas se garer dans un endroit bruyant, sous peine de passer une nuit blanche ! Enfin, nos craintes d’avoir froid sous cette toile de tente s’estompent assez rapidement grâce à la qualité du chauffage de la cellule. Cependant, si vous voulez avoir chaud à l’étage, les occupants du lit inférieur risquent fort de vous en vouloir et d’être dans un véritable sauna !

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Cela peut donc s’avérer compliqué si vous avez prévu de partir à 4 dans un pays froid… Le système d’éclairage, que ce soit en haut, ou en bas, est parfait car à LED, il est à la fois performant et économique en matière d’énergie consommée. Les commandes d’allumage déportées permettent d’actionner chaque point d’éclairage sans avoir à se relever.

Volkswagen Transporter T6 California Océan : Conclusion

Pour résumer en quelques lignes cet essai, le Volkswagen California nous a emballés par son côté compact, très typé « berline ». Il permet grâce à ses dimensions de se fondre dans la circulation sans aucune crainte, et sa motorisation autorise de s’aventurer n’importe où de manière très agréable et d’enchaîner les kilomètres avec un minimum de fatigue !

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Il peut sans aucun problème devenir « la voiture de tous les jours ». À partir de ce moment là, il remplace à lui seul, une voiture et un véhicule de loisirs, d’où une économie non négligeable qui fera peut être passer la pilule du prix d’achat.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Cela dit, pour un habitué du camping-car et des fourgons aménagés, il manque des essentiels : un WC, plus d’autonomie en eau propre, et en énergie (électricité, gaz…), et un peu plus d’espace de vie. Mais impossible de combiner un véhicule aussi compact avec ces éléments. Il appartient donc à chacun de faire des choix et des concessions.

Volkswagen Transporter T6 California Ocean

Si vous souhaitez rester libre et ne dépendre de personne, il vous faudra trouver des astuces pour vous laver et trouver des WC. La clientèle qui sera le plus comblée par ce véhicule est sans doute un couple qui souhaite s’offrir des petits week-ends en amoureux, et emmener ses enfants, qui pourront dormir à l’étage (s’ils ont plus de 6 ans). Voyager à deux restant, pour ce genre de véhicules hyper compacts, le plus raisonnable, vu l’espace réduit pour circuler à l’intérieur.

Laisser un commentaire

x

Check Also

fourgon aménagé volkswagen T6 4Motion

Fourgon aménagé Volkswagen T6 4Motion paré pour l’aventure

  Si pour vous, l’évasion rime forcément avec la découverte de zones reculées ou la ...