Essai fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

Le VW T6 California 4Motion à l’épreuve du froid

Si les pneus neige, les chaines et autres chaussettes sont indispensables pour atteindre votre lieu de villégiature hivernal, les 4 roues motrices représentent en quelque sorte le nec plus ultra en matière de motricité. C’est ce que nous avons pu vérifier en emmenant le Volkswagen California 4Motion sur les routes enneigée de Savoie, pour une escapade riche en enseignements.

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

Nous vous avions déjà présenté l’essai du VW California T6 classique Nous avons été gâtés par Volkswagen pour cet essai, puisque c’est un Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion Ocean 4Motion, dans sa version TDI de 204 chevaux avec boîte de vitesses automatique DSG à 7 rapports, qui avait été mis à notre disposition. Autant dire que nous avions ce qui se fait de mieux équipé et de plus puissant dans la gamme Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion, qui rappelons le, se décline en 3 versions (Beach, Coast et Ocean). Si nous allons revenir sur les capacités du Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion à assurer le confort de ses occupants face à la rigueur hivernale, nous allons tout d’abord nous attarder sur les capacités routières de ce van équipé de 4 roues motrices.

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion :
Un système éprouvé

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

Chez Volkswagen, cette particularité se matérialise sous l’appellation 4Motion. Cette transmission intégrale, signifiant que les 4 roues sont en mesure d’offrir une force de traction, est une grande spécialité du constructeur Allemand, puisque cette technologie est utilisée sur de nombreuses voitures du groupe (Volkswagen, Audi, Seat et Skoda) depuis de nombreuses années. Le gros avantage de ce dispositif est qu’il ne requiert aucune intervention du conducteur, puisque le système 4Motion gère de manière autonome et automatique la répartition de la puissance entre les 4 roues. Grâce à des capteurs, également mis à contribution pour le système de contrôle de trajectoire (ESP) et l’ABS, le système 4Motion est en mesure de freiner automatiquement la roue patinant de manière excessive et qui offre donc le moins de motricité, pour reporter la puissance vers celle disposant du meilleur pouvoir de traction. Cette intervention est possible de manière indépendante sur les 4 roues. Vous disposez donc potentiellement de 4 points de traction en contact avec le sol, contre seulement deux pour un fourgon équipé de seulement deux roues motrices. Mais sur une surface comme la neige ou pire encore en cas de verglas, une transmission intégrale, aussi efficace soit-elle, ne dispense pas d’utiliser des pneus adaptés. Car si les roues ne parviennent pas à trouver de l’adhérence sur un sol glissant, elles ont beau tourner toutes les quatre, elles ne vous feront pas avancer pour autant.

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion :
Un blocage de différentiel

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

L’efficacité de cette transmission 4Motion peut être renforcée par l’usage d’un blocage du différentiel arrière (option facturée 860 €), qui requiert cette fois l’intervention du conducteur. Comme son nom l’indique, cette fonction permet d’annuler l’action du différentiel, qui permet aux deux roues d’un même essieu de tourner à des vitesses différentes. Une fois enclenché, par l’intermédiaire d’un bouton placé sur le tableau de bord, ces deux roues se « synchronisent » et tournent ainsi à la même vitesse. Elles peuvent ainsi, sur des surfaces particulièrement glissantes ou meubles, offrir un surcroît de motricité. Un dernier dispositif peut s’avérer salvateur sur les sols glissants, le système d’aide à la descente. Il s’agit en fait d’une sorte de régulateur de vitesses, qui contrôle automatiquement la vitesse sans avoir besoin d’utiliser la pédale de frein. Ce système prend encore plus d’importance sur des modèles équipés d’une boîte de vitesses automatique, qui ne dispose pas de véritable frein moteur.

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion :
La boîte auto DSG

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

Notre modèle était équipé, comme nous l’avons déjà évoqué, de la version la plus puissante du moteur TDI, à savoir sa déclinaison 204 chevaux. Ce bloc offre un agrément de conduite de haut niveau, tout en maîtrisant sa consommation. Annoncée à 6,8l / 100 km par le constructeur, nous avons relevé une consommation autour des 9l/100 km lors de notre essai, ce qui reste tout à fait convenable au regard du poids, de la puissance et des 4 roues motrices. Cela l’est encore davantage si l’on considère qu’il est associé à une boîte de vitesses automatique, toujours plus gourmande qu’une boîte manuelle. Le Fourgon aménagé Volkswagen T6 4Motion utilise une boîte à double embrayage, baptisée DSG, disposant de 7 rapports. Cette technologie apporte un agrément de conduite inégalé, en rendant tout simplement imperceptible les changements de rapports. Un mode sport la rend encore plus réactive en autorisant des montées en régime plus franches et des rétrogradages plus précoces.

Le Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion face à l’hiver

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

C’est lors d’un périple de quelques 1 500 kilomètres, en direction de la station de Flaine en Haute-Savoie, que nous avons soumis le Fourgon aménagé VW T6 California 4Motion à un test hivernal. Ayant parfaitement conscience de l’absence de sanitaire et d’eau chaude, c’est avant tout l’isolation et surtout, l’efficacité du système de transmission intégrale, que nous avons souhaité tester. La majeure partie de l’essai routier était composée d’autoroute, ce qui nous a permis d’apprécier les qualités routières du Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion. Les sièges avant se montrent confortables, moins la banquette arrière qui manque de maintien et le niveau sonore intérieur est parfaitement contenu. Le couple moteur / boîte de vitesses est tout simplement parfait, en faisant preuve d’une grande souplesse tout en offrant une belle réserve de puissance dans le cadre d’un dépassement. La bonne impression ne change pas à l’abord des premiers lacets, qui vont nous conduire jusqu’à Flaine.

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion :
Une motricité renforcée

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

Sur cette route humide, on ressent déjà les bienfaits de la transmission intégrale 4Motion, qui apporte un sentiment de sécurité. La boîte de vitesses automatique s’adapte parfaitement à ce type de route et engage toujours le meilleur rapport. Alors que nous montons, nous apercevons les premières traces de neige, qui il faut l’avouer, se fait rare en ce début d’hiver. Après quelques craintes sur le fait de trouver effectivement de la neige, nous sommes soulagés en arrivant au sommet du col de Pierre Carrée, qui surplombe la station de ski de Flaine. Si les sapins sont encore bien verts, le sol est garni d’un beau manteau blanc et la température flirte avec la barre des 4°C malgré le grand soleil qui brille dans un ciel bleu azur. Un vaste parking, totalement désert, nous offre un point de chute idéal. L’endroit parfait pour mettre à l’épreuve en toute sécurité, le comportement du Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion sur cette surface particulièrement glissante, composée de neige dure et gelée. On perçoit immédiatement le bénéfice des quatre roues motrices et de la gestion électronique.

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

S’il convient d’utiliser la pédale d’accélérateur avec parcimonie, pour limiter le patinage, on sent le Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion à son aise sur cette surface peu engageante, notamment dans les virages, ou les sorties de courbes se font tout en douceur et sans heurt. Après une dizaine de minutes de test, il est temps pour nous de passer à table et d’utiliser pour cela tous les moyens que nous offre le Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion.

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion :
Un compagnon d’escapade

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

Nous sortons la table de camping rangée dans la porte latérale coulissante et les deux sièges dissimulés dans le hayon arrière. Hayon qui se montre assez lourd à l’usage, surtout quand il faut le fermer. Alors qu’un petit plat consistant mijote sur l’un des deux feux gaz, alimentés par une bouteille de gaz de 3 kg placée dans un compartiment étanche dans le coffre, nous profitons d’un superbe point de vue sur la vallée, nappée dans une brume épaisse. Mais aussi beau soit-il, la température nous conduit rapidement à regagner l’intérieur du Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion, maintenu à bonne température par le chauffage additionnel.

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion :
Un chauffage additionel au top

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

Chauffage que l’on peut commander et programmer par le biais d’une télécommande. Relié au réservoir de gazole du Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion, il se montre silencieux et surtout efficace. Mais on constate qu’il se met en marche très régulièrement pour maintenir la température, car comme le toit est relevé, la chaleur s’échappe par la toile du toit relevable, qui n’est pas isolée. On se dit que quand la nuit va tomber et que la température va chutée, il vaudra mieux le replier et n’utiliser que le seul couchage inférieur, ce qui demande une certaine organisation… S’il n’est pas facile de quantifier de manière précise l’appétit de ce système de chauffage, on remarque qu’après quelques heures de fonctionnement, la jauge du réservoir à perdu un cran…

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion :
Un toit relevable facile à vivre

Fourgon aménagé Volkswagen Transporter T6 California 4Motion

On comprend très vite, que comme on s’y attendait, le Fourgon aménagé Volkswagen T6 California 4Motion est nettement plus à son avantage en bord de mer l’été, que sur les sommets enneigés l’hiver. En revanche, nous avons été séduits par le confort et le sentiment de sécurité apportés par la transmission 4Motion, qui permet de repousser encore un peu plus les limites de l’évasion, en permettant d’atteindre des zones que la plupart des fourgons dotés de deux roues motrices ne permettent pas d’envisager.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 plusieurs commentaires

  1. C’est un monospace, rien de plus! Petite ou grosse commission ça laisse des marques dans la neige! Aucune amélioration d’aménagements depuis les premiers T1!

  2. donnez moi 60000 euros je l essaye de suite

  3. Ça serait bien de parler de temps en temps du vw T4 !

  4. Vous parlez du différentiel AR, et de son blocage mécanique en option.
    Il convient aussi de parler du différentiel central de type Haldex, un système d’entrainement du pont arrière electrohydrolique qu’il ne vaut mieux pas trop voir tomber en panne vu sa complexité :
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=209&v=CDRVTjMPK9Q
    ” l’Haldex est une unité électro-hydraulique qui s’active uniquement lorsqu’une différence de vitesse est détectée entre l’essieu avant et l’essieu arrière (lorsque le véhicule patine donc). Le système, via une pompe à piston hydraulique, va alors appliquer une pression sur des embrayages afin d’envoyer plus ou moins de couple sur l’essieu arrière. Vous l’aurez compris, lorsque l’adhérence est optimale, le système est inactif et votre véhicule n’a alors plus rien d’un “Quattro” puisqu’il opère en traction uniquement. On appellera ce système un système AWD (all wheel drive / toutes roues motrices), lorsqu’un 4X4 n’est pas permanent de manière mécanique.

    Dans la pratique, ce système est très performant en départ arrêté ou sur un terrain très glissant. L’exemple vidéo ci-dessus soulignant un problème du système Torsen aurait été tout autre si le véhicule avait été équipé d’une transmission Haldex. En effet, le système à tendance traction n’aurait eu aucun problème à se sortir de cette situation. Cependant, le système Haldex n’est pas exempt de tout reproche. En effet, malgré que la version 5 de ce système ait fait des progrès considérables en matière de réactivité, lors de changements d’adhérence, le système n’anticipe pas assez et un délai est alors perceptible par le conducteur.

    On aurait tendance à se demander pourquoi l’Haldex n’est pas permanent, mais c’est parce qu’il n’est pas dimensionné pour envoyer du couple éternellement sur l’arrière. À ce titre et pour la petite anecdote, VAG a présenté les qualités de sa nouvelle Golf 7 R sur la neige et en Norvège en connaissance de cause puisque cela leur permettait de garder le système Haldex en fonctionnement quasi constant tout en maintenant des températures acceptables pour le dispositif.

    * L’haldex est présent sur les Audi A1, S1, A3, S3, RS3 et sur toutes les 4 Motion du groupe excepté les Amarok, les Phaeton, certaines Passat et les Touareg qui sont en Torsen.

    Résumé :
    Système AWD (toutes roues motrices) peu encombrant
    Système performant dans des situations difficiles (parfois même plus que le Torsen)
    L’Haldex, même dans sa version 5, accuse toujours un délai pour passer de traction à 4 roues motrices
    La position du moteur associée à la latence du système rend le véhicule toujours sous vireur”

    Source : https://www.shiftech.eu/fr/actualites/transmissions-4-roues-motrices

Laisser un commentaire

x

Check Also

campervans mont blanc

Fourgons aménagés Campervans MontBlanc

Campervans Montblanc est un aménageur est un aménageur basé à Chamonix (73 qui propose divers ...