Home Infos Correspondance(s) d’un nomade confiné : récit d’un Vanlifer confiné

Correspondance(s) d’un nomade confiné : récit d’un Vanlifer confiné

Le confinement du printemps a été une expérience inédite pour nous et chacun a vécu cette période de façon singulière. Pour les voyageurs nomades, cet enfermement sanitaire a été particulièrement déroutant. Ceux qui avaient l’habitude de s’endormir devant un paysage différent chaque soir se sont finalement retrouvés arrimés devant un même décor, souvent sur une aire de service. Beaucoup ont raconté leur expérience à travers les réseaux sociaux, sur leur chaine You tube. D’autres, au contraire, ont pris leur plume pour raconter leur quotidien. Pascal Nieto, alias Gaston de la Lande, est de ceux-là. À 50 ans, cet ancien photo-reporter a décidé de vendre sa maison et d’entamer sa vie nomade en février 2020. Mais le 7 mars 2020, il se retrouve soudainement confiné comme des milliards d’autres individus à travers le monde. Cette assignation à résidence, lui, il la vit sur une aire de services dans le Limousin. Pour continuer à voyager par l’esprit, pour fixer ses souvenirs de cette période exceptionnelle, il prend la plume.  « Je ne suis plus qu’un nomade devenu perpétuellement immobile », écrit-il. « Assis, condamné à méditer sur le bien fondé d’avoir vendu une maison pour vivre ainsi ».  L’auteur exprime ses doutes, les défis du quotidien et l’espoir de pouvoir un jour finalement repartir à l’aventure. Une aventure à la fois intime et universelle qui résonne comme un témoignage poignant des réalités de notre époque. De cette expérience, Pascal Nieto a décidé d’en faire un livre, qui vient de paraître aux éditions « Ma vie en van ». Un formidable cadeau à déposer sur le sapin.

Comptez 20,99€ sur correspondances.mavieenvan.com