Home Infos VW T4 : déjà 30 ans

VW T4 : déjà 30 ans

Vendu à 1,9 million d’exemplaires, le T4 a permis au Combi de se moderniser pour répondre aux nouveaux besoins. Après 40 ans de moteur arrière, le concept est entièrement revu. Le poste de cabine n’est plus avancé, un capot apparait pour loger le moteur à l’avant. Un choix dicté aussi pour favoriser le passage en traction. Cette transmission a tout changé (conception, suspension, moteur), mais l’espace disponible est devenu significativement plus important, en particulier à l’arrière où le moteur plat prenait de la place dans le T3. La nouvelle suspension arrière indépendante et la synchronisation intégrale optionnelle n’occupent alors qu’une petite partie de cet espace. L’intérêt de cette nouvelle configuration est de rendre le Transporter plus accessible en matière de conduite, il se manie désormais comme une voiture de tourisme. À l’avant, le T4 s’est également allongé afin de créer un espace suffisant pour les moteurs transversaux à 4 et 5 cylindres en ligne tout en limitant les dégâts en cas d’accident. La génération T4 inaugure également deux empattements différents ce qui a permis au Multivan d’utiliser l’espace intérieur supplémentaire à son avantage, avec le nouveau California.

Indépendance.

En 1995, le T4 intègre alors la famille Volkswagen Véhicules Utilitaires qui devient une marque indépendante du Groupe. L’année suivante, le modèle connait une mise à jour efficace et reçoit son premier moteur diesel à cinq cylindres TDI (turbo diesel à injection directe). Les versions de tourisme peuvent également profiter du moteur à essence VR6 ! Une nouvelle fois, cette génération est couronnée de succès et lorsqu’elle s’arrête en 2003, 1,9 million d’unités ont été vendues. Westfalia, toujours partenaire de VW pour la création de vans aménagés, propose là encore une gamme complète. La dénomination officielle Joker n’est plus reprise, désormais chaque van répond au nom de California. Si l’aménagement utilise le concept des séries précédentes (cuisine face à la porte), quelques modifications ajoutent du confort. On apprécie notamment le frigo à compression (plus efficient) et son chargement vertical, le chauffage Eberspächer qui se généralise, les nouvelles capacités (25 ou 50 litres d’eau propre, 27 litres d’eaux usées en hors-gel, mais toujours sans chauffage). Le toit relevable est bien évidemment toujours de la partie, mais s’est bonifié pour tomber sous la barre des 2 mètres. Par rapport au T3, c’est 5 millimètres de moins, mais ça va tout changer (accès aux parkings…). La rehausse de toit n’est toutefois pas écartée, elle est même proposée sur châssis court (California Compact) et châssis long (California Club, California Tour et California Exclusive.). Si l’aménagement Tour reprend le principe du California traditionnel (avec meuble de cuisine rallongé), la version Club ajoute une cuisine en L et la gamme Exclusive dispose d’une véritable salle de bains complète à l’arrière ! Il est bien loin le temps où l’aménagement Westfalia se limitait à un simple kit sur le T1.

 Le temps des séries limitées.

La génération T4 voit aussi de nombreuses séries spéciales sur la base du California. Limité à seulement 500 exemplaires, le Highway marquait les 150 ans de Westfalia. Pas de révolution au niveau de l’aménagement, simplement une finition spéciale (chanfreins clairs du mobilier, sellerie en tissu Cactus, pare-chocs peints couleur carrosserie). Cette version est remise en vente l’année suivante, mais porte cette fois l’appellation Highway et est livrée avec un porte-vélo. En 1997, c’est l’arrivée de la série California Beach à 500 exemplaires avec un mobilier clair et des plastiques sable (pour rappeler la mer, vous l’aurez deviné). La toile du toit relevable est également beige. L’année suivante, Westfalia ressort le nom Joker à l’occasion d’une série limitée là encore à 500 exemplaires. Deux couleurs sont proposées (Bleu Arctique ou Vert Pistache) et le porte-vélo fait partie des équipements standards. Plus étoffé, le California Blue de 1999 dispose du chauffage stationnaire, de la climatisation, des pare-chocs couleur carrosserie et du toit relevable. À partir de 2000, toutes les séries spéciales profitent du toit relevable et annoncent un équipement plus premium pour l’avenir (la série Advantage dispose de jantes alu). Jusqu’à sa fin de carrière, le T4 aura le droit à des versions originales Westfalia : California Generation en 2001 (couleurs spécifiques et sellerie à monogrammes), California Event en 2002 (qui fête les 50 ans de la relation VW- Wesfalia avec un équipement spécifique, de nouveaux rangements). Durant sa dernière année, le California T4 inaugure la version Freestyle (climatisation, sellerie et habillage des meubles spécifiques) qui marquera la fin de la relation entre l’aménageur et le constructeur.

Retrouvez toute l’histoire du Combi et du Transporter dans note Hors-série en vente dans notre boutique : https://makemymag.com/produit/van-mag-hs2-special-vw-combi