Home Infos e-Bulli : toutes les photos, toutes les infos

e-Bulli : toutes les photos, toutes les infos

Il y a 15 jours, nous vous dévoilions une esquisse du e-Bulli, un concept tout électrique basé sur un T1 Samba Bus produit en 1966. Ce projet devait être présenté au Techno Classica d’Essen (prévu du 25 au 29 mars), mais avec la période de troubles actuelle, il a été annulé. VW n’a toutefois pas attendu pour lever le voile sur ce Combi et nous délivre désormais toutes les images

Tout a commencé sous l’impulsion de eClassics, spécialisée dans les conversions de voitures électriques avec l’idée d’associer deux mondes : la légende du Combi et les préoccupations environnementales. Pour créer ce projet, l’entreprise a constitué une équipe avec des ingénieurs et concepteurs de Volkswagen Véhicules Utilitaires. Là base, elle, est un T1 « Samba Bus » produit à Hanovre en 1966 et qui, avant sa conversion, a passé 50 ans sur les routes de Californie.

Clairement rétro moderne, le e-Bulli a perdu son 4 cylindres de 44 ch au profit d’une motorisation électrique de 83 ch, le tout avec un couple de 212 Nm (102 Nm d’origine). La batterie lithium-ion dispose d’une capacité énergétique de 45 kWh et est logée au centre du plancher du véhicule. Une disposition qui abaisse le centre de gravité de l’e-BULLI pour améliorer la conduite. La transmission de la puissance s’effectue via une boîte de vitesses unique dont les paramètres de sélection automatique (P, R, N, D, B) sont affichés à côté du levier. En position B, le conducteur peut régler le degré de récupération lors du freinage.

Tout comme le boxer du T1 de 1966, le moteur électrique agit sur l’essieu arrière uniquement. Les pièces standard du système de transmission électrique ont été fabriquées par Volkswagen Group Components à Kassel tandis que les modules lithium-ion ont été conçus sur le site de composants de Braunschweig. Par rapport au T1, VW indique que la conduite est totalement différente grâce à un châssis remanié. Les essieux avant et arrière à liaisons multiples avec amortisseurs et suspensions réglables, ainsi qu’une nouvelle direction à crémaillère et quatre freins à disque à ventilation interne, contribuent à cette nouvelle conduite dynamique sur route.

Extérieurement, l’e-BULLI est particulièrement vitaminé avec une teinte bicolore « Energetic Orange Metallic » (Orange métallisé) et « Golden Sand Metallic MATTE » (Or Métallisé). De petits détails comme les nouveaux phares ronds à LED avec feux de jour matérialisent le passage à l’ère moderne.

À bord, les sièges reçoivent eux aussi un bi-ton « Saint-Tropez » et « Saffrano Orange » (Orange safran) formidablement mis en valeur par le bois massif du plancher façon pont de bateau. Le poste de conduite a lui aussi été modernisé avec un nouveau compteur s’inspirant de l’original, mais intégrant un affichage numérique. Au niveau du plafonnier, une tablette a été intégrée dans la console de plafond et dispose de l’interface « We Connect ». On a donc accès en ligne (avec une application de Smartphone ou via un PC et un portail Web) à de précieuses informations : temps de charge restant, autonomie, kilomètres parcourus, temps de trajet, consommation et récupération d’énergie. La musique, elle, provient d’une radio (au style rétro bien évidemment) dotée de la technologie DAB+, Bluetooth et USB. La source audio est même associée à un caisson de basses actif. Ambitieux et novateur, ce projet n’est pas une simple étude de style. Chacun peut bénéficier des services de eClassics pour transformer son T1 en modèle entièrement électrique (à partir de 64 900 €). Des conversions sur bases de T2 et T3 sont également proposées.