Pneu hiver

Dossier Hiver : Le choix des pneus pour rouler en sécurité

Pour se rendre en station, ou tout simplement pour rouler en plaine, les pneus hiver sont indispensables en cette saison. Voici ce qu’il faut savoir.

On a longtemps associé le pneu hiver à la seule utilisation sur neige. Il est pourtant efficace durant toute la période hivernale sur sol enneigé, verglacé, mouillé ou même sec. Alors qu’un pneu été est efficace par hautes températures, à l’inverse, il n’est pas adapté aux basses températures. En dessous de 7°C, il devient indispensable de rouler avec des pneus hiver. La gomme ne durcit pas et assure par temps froid une meilleure adhérence, des performances accrues, une direction plus précise et des distances de freinage plus courtes. À 20 km/h sur route mouillée avec une température de 5°C, votre distance de freinage sera par exemple réduite de 7% grâce à des pneus hiver dont la gomme reste souple à basse température en utilisant de la silice. Conséquence directe, l’adhérence sur sol glissant est maximisée. En examinant un pneu hiver à la loupe, on se rend compte qu’il possède des sculptures profondes avec de nombreuses arêtes, une forte «lamellisation» et de larges rainures longitudinales. Dès que la température passe sous la barre des 7°, il faut donc  penser « pneu hiver ». À cette occasion dite de « transition vitreuse »  ils sont au summum de leur efficacité alors que les modèles été deviennent dangereux. Inutile d’examiner le thermomètre tous les matins pour savoir quand les monter, les manufacturiers ont défini la période d’utilisation de manière très simple. Selon eux, il est préférable de les monter dès le changement d’heure, soit le dernier dimanche d’octobre. Le passage à l’heure d’hiver marque en général la rentrée dans la saison froide avec des conditions météo difficiles qui rendront les chaussées dangereuses.

Pneu hiver

Pneu toutes saisons : un bon compromis ?

Pour éviter de changer de pneumatiques chaque saison, on serait tenté de choisir des versions toutes saisons (ou « All Seasons » ou « All Weathers »).  Le compromis peut paraître séduisant sur le papier, mais il s’avère beaucoup trop généraliste. Par temps froid, il ne se comportera pas aussi bien qu’un pneu hiver et sera moins performant sur chaussée chaude qu’un pneu été. Ce n’est pas un secret, le pneumatique « bon partout » n’existe pas. Un pneu toutes saisons peut toutefois être une alternative possible si dans les régions que vous convoitées les hivers sont plutôt doux et que vous ne prévoyez pas de périples en montagne.

Qu’est- ce qu’un pneu M+S ?

Le marquage M+S sur le flanc du pneu signifie  « Mud & Snow », donc « boue et neige ». Tous les pneus hiver doivent porter cette mention. Le marquage M+S sur le flanc du pneu signifie  donc « Mud & Snow », soit en français « boue et neige ». Pourtant cette indication ne garantit pas à elle seule que vous êtes en présence d’un véritable pneumatique hiver qui réagira parfaitement sous des températures très basses. On la retrouve ainsi sur les pneus quatre-saisons et 4X4. Afin de mieux guider l’automobiliste, les manufacturiers ont créé un pictogramme qui représente un flocon sur fond de montagnes (ci-contre).Celui-ci témoigne des véritables capacités hivernales d’un pneu.

Pneu hiver

 

Les fourgons 4×4 et les pneus hiver ?

On pense souvent qu’un 4×4 n’a pas besoin de pneus hiver. Or, une bonne motricité ne peut pas s’exprimer sans adhérence. Et à ce niveau, seul le pneu s’en assure. Sans pneus hiver, un véhicule avec quatre roues motrices aura un freinage et une tenue de route médiocre. Afin que leurs qualités intrinsèques continuent à s’exprimer, les manufacturiers ont développé des modèles qui leur sont entièrement dédiés. Enfin, n’oubliez pas d’en mettre à l’avant et à l’arrière (même si vous n’utilisez pas tout le temps la fonction 4X4) au risque de créer un déséquilibre.

Quel type de pneus pour l’hiver ?

Comme à chaque fois, le modèle adapté à tous les véhicules et toutes les utilisations n’existe pas. Si vous comptez voyager exclusivement en plaine, il est préférable de se tourner vers une version adaptée à la pluie sur sol froid qui minimisera les risques d’aquaplaning et garantira un freinage parfait. En revanche, si vous pensez vous rendre en station avec votre fourgon, il est préférable d’opter pour des pneus efficaces sur une forte épaisseur de neige. En complément, d’autres paramètres souvent méconnus sont à prendre en compte. Les faibles températures ont une incidence directe sur la pression des pneus et peuvent vous piéger. La pression mesurée en période froide est ainsi souvent inférieure à la pression réelle, car on perd très précisément 0,1 bar par tranche de 8° C. Ainsi, vous pouvez penser rouler à 2 bars (comme indiqué sur le manomètre) alors qu’en réalité vos pneus sont gonflés à 1,8 bar. En clair, la solution en hiver est donc d’ajouter en moyenne 0,2 bar à la pression d’utilisation courante. Si la loi française autorise la monte de pneus hiver avec un indice de vitesse inférieur à celui de la monte d’origine, cela concerne surtout les voitures. Les fourgons demeurent particulièrement lourds et l’indice de charge doit être respecté. Si les camping-cars n’ont pas un choix très important de pneus hiver, c’est beaucoup plus simple pour les vans. Les manufacturiers ont développé diverses gammes destinées aux véhicules utilitaires. Ils se distinguent par de larges rainures de drainage permettant d’évacuer rapidement l’eau. Les risques d’aquaplaning sont par conséquent minimisés et la maniabilité sur sol humide est renforcée. Comme la majorité de pneus hiver, ils sont « thermoréactifs » et présentent de nombreuses lamelles pour une efficacité accrue par temps froid. Enfin, ils sont généralement plus économiques et robustes afin de satisfaire pleinement aux besoins des entreprises. lls bénéficient également de flancs renforcés, tout en offrant une meilleure protection contre l’abrasion.
Pneu hiver

Bien stocker ses pneus hiver

La remise des pneus hiver n’est pas à prendre à la légère. En observant certaines règles, vous prolongerez ainsi leur durée de vie. Avant de les retirer, pensez à marquer à la craie le sens de roulement et la position dans laquelle ils étaient installés (ex : AvD = avant droit, ArG = arrière gauche). Chaque pneu travaille différemment d’un essieu à l’autre, il est important de les remettre au même endroit l’année suivante. Après les avoir démontés, nettoyez-les avec minutie, retirez les gravillons et les éventuels débris routiers. Pour l’espace de stockage, choisissez un lieu sec, frais, sombre et surtout loin de tout hydrocarbure qui pourrait altérer le mélange de caoutchouc. Contrairement à ce qu’on pense, les pneus sur jantes ne doivent pas être posés à la verticale. Mieux vaut les suspendre ou les entreposer à plat en les isolant du sol (sur une palette en bois par exemple). Les pneus seuls, eux, ne doivent pas être empilés ou suspendus. Mieux vaut les stocker à la verticale et les tourner une fois par mois. Cela évitera que les points de pression les déforment. Enfin si vous n’avez pas la place de les stocker ou que vous trouvez la procédure fastidieuse, sachez que de nombreux pneumaticiens offrent un service de gardiennage approprié.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.