Isolation hiver_01

Dossier hiver : Comment bien isoler son van contre le froid ?

Qu’on se le dise, les fourgons actuels sont parfaitement adaptés aux sports d’hiver à condition qu’ils soient bien isolés. Si vous êtes frileux ou que vous prévoyez de partir pendant les saisons les plus froides, sachez qu’il est possible grâce à quelques astuces et accessoires de contenir encore plus la chaleur dans l’habitacle.

Quelle isolation choisir ?

Les constructeurs ont plus ou moins leur préférence en matière de fourgon. Certains choisissent des matières qui ont fait leur preuve, d’autres mises sur l’innovation, sur l’efficacité ou le prix. Souvent, on retrouve les panneaux de polystyrène expansé (PSE) car ils offrent une bonne résistance à l’humidité et sont particulièrement légers. Leur pouvoir isolant est correct, mais la respiration n’est pas optimum. Le Polyuréthane extrudé est tout aussi léger, mais sa grande force est de résister à la compression et à l’humidité tout en étant imputrescible. En général, ils se présentent en panneau de mousse plastique constitué de fines alvéoles fermées avec un mélange d’air et de gaz réfrigérants. Sa résistance à la compression et à l’humidité est meilleure que le polystyrène expansé. Il est par ailleurs léger et imputrescible. La laine de roche est de son côté rarement utilisée dans les fourgons car elle demeure particulièrement épaisse et sensible à l’humidité. Si sa texture est semblable à celles de la fibre de verre, elle est traitée avec de l’huile et des agents liants pour supprimer la poussière, conserver sa forme et faciliter le processus d’injection. Dans la majorité des cas, les constructeurs choisissent le traitement multicouche. Cet isolant sous forme de film réfléchissant est composé d’une feuille enveloppante en plastique alvéolé avec une ou plusieurs couches d’aluminium. En plus d’être efficace, il est mince et peut se poser sur l’ensemble des parois (même les endroits les moins accessibles) pour éviter les ponts thermiques. Attention toutefois, tous les films ne sont pas forcément sur le même pied d’égalité. L’efficacité d’isolation réelle dépendra du nombre de vides d’air adjacents non ventilés, des couches de feuilles et de l’endroit où elles sont posées. Sachez aussi que s’il n’y a aucune bulle d’air, l’isolation n’est plus assurée.

Isolation hiver_02

Comment améliorer son isolation ?

Si la qualité de l’isolation joue un rôle déterminant, tout va dépendre du nombre de ponts thermiques restant. S’ils sont présents en nombre, les échanges de température se font rapidement. Inspectez tous les recoins (notamment les corps creux) et vérifiez que la tôle n’est pas à nu. Si c’est le cas, il faut impérativement la recouvrir. Privilégiez l’isolant multicouche (c’est le plus efficace comme nous venons de le voir) qui peut aller dans tous les coins. Pour en acheter, rien de plus simple, il suffit de se rendre dans les magasins de bricolages. D’autres équipementiers (comme www.h2r-equipements.com) proposent ces rouleaux isolants au mètre. Ils se composent de 4 nappes de bulle d’air « PE 150 » avec un revêtement aluminium et un réflecteur de chaque côté qui correspond à 18 cm d’un isolant traditionnel. En fonction de votre préférence ou de l’accès, on peut fixer ce film avec de la colle néoprène en spray ou du double face. Détail important, utilisez exclusivement de l’adhésif aluminium pour joindre deux surfaces isolantes. Il ne faut jamais laisser une arête à l’air libre, celle-ci créera nécessairement un pont thermique. Le problème avec le fourgon vient surtout des portes arrière. On peut difficilement les isoler et on les ouvre régulièrement pour avoir accès aux rangements en soute ou à des zones techniques. Dans ce cas, installez un rideau thermique conçu sur mesure pour votre fourgon (entre 200 et 250 euros) qui comblera tous les espaces. Constitués de film polyester à revêtement aluminium, ces rideaux n’absorbent pas l’humidité et se présentent comme un vrai rempart contre le froid. Leur mise en place est par ailleurs très simple, la fixation s’effectue le long de l’arête supérieure, sur une bande de 2 rangées de boutons-poussoirs.

Isolation hiver_03

Quel équipement pour un séjour à la montagne ?

Si vous séjournez en haute montagne par des températures particulièrement froides, il est préférable d’installer en plus un rideau extérieur sur le pare-brise et les portes (150 à 350 euros en moyenne) et un isolant sur le tableau de bord (120 euros). À l’intérieur, une moquette sur le plancher constitue une isolation ultime. Enfin, beaucoup de constructeurs proposent des packs hiver qui permettent de chauffer le plancher par des résistances.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.