Découverte : la Croatie en van

Avec 56 594 km2 dont plus de la moitié le long des côtes, la Croatie est devenue depuis quelques années une destination prisée. Entre ses paysages authentiques qui mêlent lacs et montagnes, sa culture, le pays demeure une perle de la côte orientale Adriatique. Voici les conseils et les étapes incontournables pour partir une semaine en van.

JOUR 1 : Zagreb

Capitale de la Croatie, Zagreb a su rester authentique malgré la naissance récente de la ville nouvelle et de ses immeubles. Nichée entre la rivière Save et le Mont Medenica, Zagreb rappelle Vienne ou Budapest avec sa vie bouillonnante et ses tramways bleus. On apprécie les façades baroques des monuments cerclés de rues pavées et le paysage multicolore qui mêle petits écrins de verdure et tuiles aux couleurs chaudes. Si votre temps est compté, privilégiez le musée de la ville où vous apprendrez tout sur l’histoire de Zagreb, de la préhistoire à aujourd’hui. Le théâtre national croate (réalisé par les architectes du Burgtheater de Vienne) propose de son côté des spectacles typiques du pays dans un environnement baroque sophistiqué. Ne quittez pas Zagreb sans être passés par la ville haute fortifiée où trône fièrement l’église Saint Marc (caractéristique avec ses tuiles multicolores), mais aussi le Parlement et le palais du gouvernement. Le Medvednica, dont le sommet culmine à 1000 mètres, permet de s’évader dans la nature et de s’adonner aux nombreuses randonnées. Pour déjeuner, privilégiez le restaurant Okrugljak situé à proximité du Medvednica qui propose une cuisine traditionnelle croate, dont un vaste choix de poissons pêchés le jour même.

Les aires de camping-car près de Zagreb :

Aire de Camping-Car Rakitje

Capacité d’accueil maximum : 50

Services : eau, rejet des eaux usées, Internet, laverie

Prix : 26/38 euros

Coordonnées GPS : N 45.80216, E 15.82713

Infos : +38513324506, info@campzagreb.com

Val-Travel Mini Camp

Capacité d’accueil maximum : 10

Services : eau, rejet des eaux usées, Internet

Prix : 16/20 euros

Coordonnées GPS : N 45.87815, E 16.09282

Infos : +31628705728, info@val-travel.com

JOUR 2 : Zagreb – Opatija (174 km)

Ce port se situe sur la côte orientale de l’Istrie dans la baie Kvarner (à moins de 15 km du sud de Rijeka). Connue pour être le lieu de rencontre de la famille Habsbourg et de l’aristocratie européenne, la ville recèle de trésors et se veut propice à la détente. D’ailleurs, le premier hôtel sur l’Adriatique a été érigé à Opatija. La ville est clairement tournée vers le tourisme avec de nombreux restaurants, des installations sportives et surtout un agenda culturel chargé. Lors de votre étape, attardez-vous au Parc Saint-Jacob et à l’église Saint-Jacques. Face à la mer, on retrouve aussi la célèbre sculpture de la Demoiselle à la mouette. Réalisée en 1956 par Zvonko Car, elle demeure le symbole de la ville. À 10 minutes d’Opatija, en longeant la côte, on peut se rendre à Icici au pied de la montagne Ucka. Avec ses 150 ans d’histoire touristique, la ville propose de nombreux divertissements, mais aussi des paysages et des plages à couper le souffle. Un vrai petit coin de paradis. À 5 km d’Opatija et à 17 km de Rijeka, Lovran fait figure de riviera croate. Elle a longtemps attiré les riches familles du pays avec son front de mer long de 12 km, sa végétation dense. C’est aussi l’occasion de s’adonner à diverses activités : randonnée, vélo, escalade, voile, plongée, canoë-kayak ou encore rafting. Les amateurs de baignade trouveront leur bonheur à Mošćenička Draga à 7 km au sud avec une plage de graviers longue de 2 km. Cette ville est aussi une destination phare pour les alpinistes en raison de la proximité de la montagne Ucka. Si vous cherchez des paysages authentiques, faites un petit détour par Kastav (à 11 km de Rijeka) situé sur une vaste colline qui domine de vieux sentiers.

Les aires de camping-car près de Opatija :

Autocamp Medveja
Capacité d’accueil maximum : 287
Services : eau, rejet des eaux usées, Internet, laverie, terrain de jeu
Prix : 40 euros
Coordonnées GPS : N 45.27077, E 14.26915
Infos : +38551291191, reservations@liburnia.hr

Autocamp Opatija
Capacité d’accueil maximum : 100
Services : eau, rejet des eaux usées, Internet, laverie, terrain de jeu
Prix : 15/20 euros
Coordonnées GPS : N 45.30787, E 14.28378
Infos : +38551704836, info@rivijera-opatija.hr

JOUR 3 : Opatija – Plitvice (164 km)

Si vous deviez ne retenir qu’une destination en Croatie, ce serait sans conteste le parc national des lacs de Plitvice classé au patrimoine de l’Unesco depuis 1979. Pendant des millions d’années, l’eau a creusé son chemin à travers les rochers en créant des lacs profonds et des cascades. Situé dans la région de Lika, le parc compte 16 lacs d’une couleur bleu-vert et 92 chutes spectaculaires. Les lacs Prošćansko et Kozjak demeurent respectivement les plus grands et les plus élevés. Vous pourrez vous adonner à une promenade dans le parc en embarquant dans l’un des nombreux bateaux électriques. La beauté exceptionnelle des lacs et des cascades, la richesse de la faune et de la flore, et le paysage bordé par la montagne constituent un havre de paix pour les amoureux de la nature venant du monde entier. La forêt vierge du parc Očrkova Uvala compile de son côté quelques 157 espèces d’oiseaux différentes. Le parc dispose aussi d’une myriade de sentiers et de chemins pour s’adonner à la randonnée pédestre ou au vélo.

Les aires de camping-car près des lacs Plitvice :

Aire de Camping-Car de Cvetkovic

Capacité d’accueil maximum : 20

Services : eau, rejet des eaux usées, Internet

Prix : 10/20 euros

Coordonnées GPS : N 44.86395, E 15.64152

Infos : +385915078988, andra.cglazer@gmail.com

Camping Korana

Capacité d’accueil maximum : 500

Services : eau, rejet des eaux usées, Internet

Prix : 19/28 euros

Coordonnées GPS : N 44.94826, E 15.64801

Infos : +38553751888, info@np-plitvicka-jezera.hr

JOUR 4 : Plitvice – Zadar (170 km)

Avec ses 3 000 ans d’histoire, Zadar constitue une étape indispensable. La ville est située en plein milieu de la côte Est Adriatique et demeure un centre économique et culturel d’une région de 75 000 habitants. Zadar est en grande partie une ville piétonnière et conte son histoire au fil des ruelles pavées. Vous pourrez découvrir le forum romain datant du 1er siècle et l’église de St-Donat. Sur sa presqu’île, Zadar vous plonge davantage dans son passé tumultueux qui l’a transformée en un authentique musée à ciel ouvert. Même si la cité dalmate conserve avec fierté son héritage historique, elle demeure tournéé vers l’avenir. On peut ainsi découvrir les « orgues marines», les premières au monde. Ceux qui aiment la nature seront séduits par le littoral dentelé, l’archipel de 24 grandes îles avec 300 îlots et récifs ainsi que 3 parcs naturels : Telaščica, Velebit et le lac de Vrana. Avant de partir, faites une courte pause du côté Bibich. Cette région viticole propose une expérience gastronomique authentique avec dégustation de vins et de tapas typiques de la Croatie.

Les aires de camping-car près de Zadar :

Autocamp Katinka

Capacité d’accueil maximum : 5

Services : eau, rejet des eaux usées, Internet

Prix : 20 euros

Coordonnées GPS : N 44.28609, E 15.45120

Infos : +38523264679

Autokamp Borik

Capacité d’accueil maximum : 521

Services : eau, rejet des eaux usées, Internet

Prix : 21/34 euros

Coordonnées GPS : N 44.13474, E 15.21607

Infos : +38523206599, info@campingborik.com

JOUR 5 : Zadar – Split (160 km)

La ville de Split est unique en son genre. Son cœur historique est enclavé dans un palais romain du 3e siècle en bord de mer. Construite sur 38 000 m2  pour l’empereur Dioclétien, elle mixe entre diverses villas romaines . La ville en elle-même a été érigée au 6e siècle pour habiter les habitants de Sálona pendant les invasions barbares. Au fil de la visite, on traverse les époques, de l’Empire Romain au Moyen Âge en passant par l’époque napoléonienne et la Renaissance. L’architecture est donc multiculturelle et on retrouve quelques vestiges égyptiens dont un Sphinx du 15e siècle avant J-C semble monter la garde ! Les souterrains sont tout aussi captivants. C’est au niveau des fondations du palais que se trouvaient jadis les appartements impériaux. S’il vous reste un peu de temps, n’hésitez pas à vous évader dans l’arrière-pays où se mélangent montagnes et forêts profondes. À 10 km, le nid d’aigle de la forteresse de Klis est une petite étape à ajouter à votre planning. Si vous voulez prolonger l’aventure historique, rendez-vous aux ruines de Sálona (à 5 km au nord-est de Split) regroupant les vestiges de cette ville antique (ancienne capitale de la province romaine de Dalmatie) qui comptait alors 60 000 habitants. Toujours dans le secteur de Split, les îles de Brač et de Hvar accessibles en une heure de bateau seulement. Un vrai petit paradis bordé d’eaux translucides.

Les aires de camping-car près de Split

Camping Stobrec Split

Capacité d’accueil maximum : 150

Services : eau, rejet des eaux usées, laverie

Prix : 18/56 euros

Coordonnées GPS : N 43.50417, E 16.52583

Infos : +38521325426, camping.split@gmail.com

Camping Vranjica Belvedere

Capacité d’accueil maximum : 1500

Services : eau, rejet des eaux usées, Internet, laverie

Prix : 21 euros

Coordonnées GPS : N 43.51267, E 16.19513

Infos : +3852198222, info@vranjica-belvedere.hr

JOUR 6  : Split – Trogir (30 km)

À quelques encablures de Split, Trogir est une ancienne ville médiévale inscrite au patrimoine de l’Unesco. Le temps semble figé et le charme de ses petites ruelles et des façades en pierre vous promettent une visite intimiste qui vous plonge dans l’architecture de l’époque romane et de la Renaissance. Pensez aussi à vous rendre au palais ĉipiko. Il s’agit d’une demeure du XVe siècle appartenant à la famille du même nom. Véritable prouesse architecturale du XIIIe siècle, la cathédrale de Saint-Laurent se laisse admirer depuis la place principale et impressionne avec sa porte romane mais se visite pour admirer ses trésors. D’autres symboles sont caractéristiques de la ville comme la Loggia, la tour de l’Horloge et le palais des Recteurs. En poursuivant en direction du Front de Mer, on peut admirer l’église Sainte Barbara et le couvent de Saint-Dominique du XIe siècle. Si vous avez encore un peu de temps, rendez-vous au monastère bénédictin de Saint-Nicolas qui loge une pierre grecque datant de l’an 300 avant J.-C. Prévoyez aussi un peu de temps pour explorer les remparts de la forteresse vénitienne de Kamerlengo avant de marquer une pause au Marmont’s Gloriette. Il s’agit d’un monument de l’époque napoléonienne, qui débouche sur un superbe point de vue.

JOUR 7 : Trogir – Dubrovnik (250 km)

Dubrovnik est la plus connue des villes croates et prend officiellement l’appellation de ”perle de l’Adriatique”. Érigée au 13e siècle, elle a ensuite été bombardée au début des années 90 puis rapidement reconstruite. Une carte indique toutefois les endroits qui ont été impactés pendant la guerre. Entre son architecture et son histoire, la ville se visite en une bonne journée. Si toutefois vous avez prévu de vous rendre dans la majorité des musées, il faudra alors prévoir une seconde journée. Notez que la fréquentation touristique a récemment explosé depuis que la série américaine Game of Thrones se sert des rues de Dubrovnik comme décor. Aujourd’hui, on y entre par les mêmes portes qu’empruntaient les chevaliers au XVe siècle, à l’apogée de la république de Raguse, son ancien nom. Ce qui frappe dans cette ville, c’est sa grande authenticité. Pas d’acier, uniquement de vieilles pierres, et une propreté appréciable. La ville est traversée par la rue principale piétonne « Stradun » qui fait 300 m pour relier les portes principales Est et Ouest. Une petite ville donc, qui se laisse admirer en prenant un peu de hauteur au-dessus des fortifications, régulièrement citées comme les plus impressionnantes d’Europe. En prenant un audioguide, vous apprendrez que les lieux attiraient autrefois les riches marchands et les communautés religieuses qui y ont construit palais, églises et monastères. Au centre la place ceinturée de monuments, l’église de Saint-Blaise, impressionnant par sa prestance et son architecture baroque. Si vous avez encore un peu de temps devant vous, profitez-en pour visiter le palais Sponza, et le palais du recteur. Ces deux édifices se reconnaissent à leurs superbes arches de pierres sculptées en façade.

Les aires de camping-car près de Dubrovnik

Camp Peca

Capacité d’accueil maximum : 15

Services : eau, rejet d’eaux usées

Prix : 12 euros

Coordonnées GPS : N 42.69910, E 18.00588

Infos : +385911891528, madrevitadoo@gmail.com

Camp Pod Maslinom

Capacité d’accueil maximum : 100

Services : eau, rejet d’eaux usées, Internet, laverie, Internet

Prix : 13/16 euros

Coordonnées GPS : N 42.69859, E 18.00559

Infos : +38520891169, orasac@orasac.com

Le van en Croatie

Pour ce sujet, nous avons interviewé de nombreuses personnes qui ont réalisé un road trip en Croatie et tous s’accordent à dire qu’il est très difficile de dormir en pleine nature avec son van aménagé. La raison est la suivante, c’est totalement interdit et les autorités (alertées par les habitants) n’hésitent pas à vous déloger au milieu de la nuit pour vous demander de gagner l’aire de stationnement ou le camping le plus proche. Seulement voilà, en pleine saison les gérants n’hésitent pas à multiplier les prix. Une nuit peut parfois vous coûter 50 € ! Notez que si vous avez déjà été rappelés à l’ordre par la police, mieux vaut se faire oublier au risque de payer une forte amende (au mieux). Vous l’aurez compris, c’est un vrai point noir. Aussi, il convient de ne pas voyager à l’improviste et d’anticiper vos étapes (tant pis pour l’aventure). Listez les campings ou les aires de services (attention ces dernières sont peu développées) tout au long de votre parcours. Pour ceux qui recherchent des endroits intimistes au plus proche de la nature, l’application Park4night propose des sites dénichés par les fourgonistes. Ils sont payants en camping ou gratuits et isolés. La communauté Van Migrateur liste aussi plusieurs spots en pleine nature. Kevin et Tifenn (créateurs de la page www.threevanlifers.com) nous en ont conseillé trois : « Au nord du pays, près de Novigrad (coordonnées 45.3495 ; 13.5403), vous avez la possibilité de vous installer au bord de l’Adriatique. De nombreux emplacements, beaucoup de monde la journée, mais calme la nuit. Il n’y a par contre aucun point d’eau ni de toilettes. Près de Sibbenick et du parc National de Krka, un producteur d’huile d’olive (particulièrement sympathique) propose de son côté des emplacements ombragés avec l’électricité, des points d’eau et un accès aux sanitaires (douches et toilettes propres) pour seulement 10 € (coordonnées 43.8348 ; 15.9092). Enfin, il y a un Free Camp à 40 min du Parc National des Lacs de Plitvice (44.8496 ; 15.4076). Un grand terrain est mis à disposition des vans. Un vrai paradis avec les toilettes, un point d’eau et beaucoup de place. Tout ça gratuitement ! » Si la Croatie fait partie de l’Europe, elle n’est pas encore entrée dans la zone Euro (chose prévue en 2019). Pour l’heure, la monnaie nationale est la Kuna. Rassurez-vous, inutile de vous organiser en amont. Vous pouvez facilement changer vos Euros dans toutes les banques du pays, les bureaux de change, les bureaux de poste et dans presque toutes les agences de voyages, hôtels et campings. La majorité des établissements et des guichets automatiques accepte également les cartes de crédit, telles Visa, MasterCard. Enfin, sachez que depuis le 7 avril 2017 dans le cadre du renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l’Union européenne, des contrôles d’identité sont mis en place y compris pour les ressortissants de pays de l’Union européenne. Les Français doivent impérativement être munis d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité.

Crédit Photos : Croatian National Tourist Board, www.threevanlifers.com, D.R

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.